💧 L’agroécologie et la permaculture préservent l’eau pour mieux s’adapter au dérèglement du Climat ðŸŒŽ

Pendant que le Sénégal accueille le 9ème Forum Mondial de l’Eau à Dakar, le Maroc vit sa plus grande sécheresse depuis près de 40 ans, exceptionnelle par « son intensité, son ampleur et sa durée » (Article).
Sécheresse, climat, accès à l’eau, alimentation, tout est lié. Des études de vulnérabilité récentes estiment que le changement climatique va faire baisser d’au moins 30% les ressources en eau et le rendement agricole2 du Maroc d’ici à 2050. Ces constats renforcent l’importance des mesures d’atténuation et d’adaptation au dérèglement climatique.

Pourtant aucune mesure significative des plans d’investissements nationaux, ne concerne l’agroécologie et la permaculture, alors que la rareté de l’eau dépend principalement des modes d’irrigations et des méthodes de cultures.

La rareté de l’eau est « profondément liée à la façon dont cette ressource est utilisée pour l’irrigation, consommant environ 80% de l’eau du Maroc chaque année ».

Amal Ennabih, chercheuse s’exprimant pour l’Institut marocain d’analyse des politiques (Mipa) Article

C’est la raison pour laquelle je valorise ici le lien entre eau – agriculture et climat à travers le partage de la rencontre avec Zineb Benrahmoune Idrissi, personnalité reconnue qui à fait connaitre, et forme à la permaculture au Maroc.

« L’agroécologie peut nous sauver »

Marc Dufumier, enseignant chercheur émérite à AgroParisTech, militant pour l’agroécologie et auteur de nombreux livres de vulgarisation

Les projets permacoles et agroécologiques retiennent l’eau, nourrissent les sols, créent de l’emploi et respectent le Vivant sous toutes ses formes. Souvent considéré comme un marché de niche, de nombreux scientifiques ont démontré les rendements de la filière pour une transition progressive vers un modèle durable. Lire l’article du Monde lors du Salon de l’Agriculture 2022 « L’agroécologie n’est pas une réponse uniquement écologique mais aussi économique Â»

Créer de l’humus pour un sol vivant

L’étymologie grecque de Khamaï est la même que Humus, Humain et Humilité
Source Agro̩cologie et permaculture РTerre et Humanisme Maroc

Au début de mon parcours Khamaï au Maroc j’ai eu la grande joie de découvrir « Le Jardins de Zineb » près de Rabat.

Zineb Benrahmoune Idrissi a installé son Jardin dans la région de Shoul: forestière de carrière, elle a quitté son métier pour se consacrer entièrement à son projet, dans un mode de vie holistique. Cette femme ancrée est très inspirante: J’ai vécu avec Zineb un bel échange, une connexion au premier regard. J’ai beaucoup appris et j’ai été complètement ressourcée par ce lieu (un podcast de la rencontre à venir).


« La permaculture c’est l’autonomie en restant interdépendants »

Zineb Benhamoune Idrissi

Il y a 25 ans, Zineb achetait un terrain en pente désertique; aujourd’hui c’est un jardin de permaculture qui fait vivre 14 familles rurales avec une 50aine de paniers livrés chaque semaine à Rabat.

Du mode de production et de commercialisation au mode de gouvernance des employés et de leur famille, Zineb est complétement ancrée à la terre. Nous avons fait ensemble une « offrande à la terre » en semant des graines destinées à être fauchées pour nourrir le sol. Par ce lien sacré, nourrir la terre permet que l’humus transmette tout son potentiel nutritif aux céréales et légumes qui poussent dans le sol. Zineb pratique la permaculture, la biodynamie, la préservation et la réintroduction de semences anciennes et oubliées et l’entrepreneuriat social et solidaire.

« L’agriculture devrait être la première activité de santé. Le paysan doit précéder le médecin »

Pierre Rabhi

L’enjeu de l’eau 💦 est très présent sur cette terre aride et l’adaptation est constante pour l’économiser:

🌳🌲🌴🌵 A la base il y a toujours l’arbre
Planter des arbres autochtones qui répondent aux conditions écologiques locales et permettent de stabiliser le sol et retenir l’eau.
💧 Penser écosystème
Le Jardin de Zineb est quasi-autonome avec le recyclage de toute son eau et la construction de micro-barrages pour acheminer un peu d’eau de la rivière sur le terrain en goutte à goutte sans perturber son cours naturel.
💪 Innover, Tester, se tromper, recommencer
Par exemple les ombrieres, ces petits parasols tressès ont permis de diminuer l’irrigation à 50%

Le premier principe de permaculture est d’observer de manière consciente l’écosystème


Le profil de Zineb Benrahmoune Idrissi n’est pas isolé. J’ai pu rencontrer d’autres producteurs fantastiques via le Réseau des Initiatives Agroécologiques du Maroc ainsi que Terre et Humanisme Maroc comme Nourredine à Karmet Ben Salem.


Pour aller plus loin:

Pour respecter les Accord de Paris et développer une meilleure résilience au dérèglement climatique, des mesures d’adaptation et d’atténuation sont nécessaires partout dans le monde. Les mesures d’atténuation dans le secteur agricole proposées par les CDN2 au Maroc prévoient de renforcer les programmes oléicoles, de plantation d’arbres fruitiers, palmiers dattiers, cactus, arganiers, ainsi que le couvert végétal; Le Plan Climat 2030 lui soutient « un secteur agricole durable et résilient par l’agriculture biologique et de conservation*« .
Les mesures d’adaptation au changement climatique ont quand à elles été longtemps retardées (4% seulement des fonds climatiques reçus par le Maroc entre 2013-20163) et le Plan National d’Adaptation doit développer des projets plus percutants et inclusifs.

L’agroécologie et permaculture sont absentes des mesures prioritaires de ces plans d’investissement alors qu’elles représentent une solution concrète pour une meilleure résilience au dérèglement climatique.


L’agroécologie peut nous sauver – Podcast Tête au Carré -Marc Dufumier, 176 pages, publié en mai 2019, édition Acte Sud.
Guide Pratique pour commencer en agroécologie Terre & Humanisme
Reportage sur l’importance d’adopter l’agroécologie au Maroc Fondation Henrich-Böll

* L’agriculture de conservation signifie l’abandon du labour, la couverture permanente du sol, les rotations culturales adaptées, mais maintien le recours aux pesticides de synthèse et herbicides.

Découvrez le Jardin de Zineb « Et la Planète vous dit Chukran »

Documentaire « Et la Planète vous dit Chukran » réalisé pour la COP22 à Marrakech – Immersion dans le Jardin de Zineb

Sources:
1 selon l’Observatoire national d’études et recherches sur les risques (ONERR)
2 Contribution Déterminées au Niveau National actualisées pour le Maroc, Juin 2021 (www.environnement.gov.ma) Moroccan Updated NDC 2021
Plan Climat National À horizon 2030
3 2ème Rapport Biennal Actualisé dans le Cadre de la Convention Cadre des Nations Unies sur le changement climatique – Mai 2019 – Secrétariat d’état auprès du Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable, Chargé du Développement Durable

Publié par Sophie Dartois

Créatrice de lien en chemin Fondatrice projet Khamaï

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :